panoramique chartres

ACTUALITES 2017
Décembre 2017/janvier 2018 : Opération démolition 


Décembre 2017 : « Quand il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir »
L'Association vous invite à prendre connaissance de son bulletin n° 25


Novembre 2017 : RECOURS GRACIEUX - Par courrier du 7 septembre 2017, l’Association a déposé un recours gracieux pour annulation de l’arrêté accordant le permis de construire de l’équipement plurifonctionnel culturel et sportif. Par réponse du 7 novembre 2017, le maire fait valoir que son dossier de permis de construire est conforme aux règles d'urbanisme, sans s'inquiéter outre mesure des conséquences d'un tel projet sur l'environnement.

Novembre 2017 : Les travaux de démolition débutent ... par la déconstruction et le désamiantage du site
Octobre 2017 : "Grands projets, grosses pertes". Dans son édito du 6 octobre 2017, Cactus press (http://www.cactus.press/) se demande dans quel sens avancent les grands projets de Chartres et de Chartres Métropole…et s'interroge sur la pertinence d'implanter un tel équipement culturel et sportif (18 octobre 2017 - "une coquille vide").
 



Juillet 2017 : Le permis de construire de l’équipement culturel et sportif a été délivré le 10 juillet 2017, en toute discrétion. Cette fois, point de consultation, point d’étude d’impact, point d’enquête publique.
En abaissant la jauge de la salle spectacle en dessous de 5000 places (alors que les plans restent identiques !) et en profitant d’une simplification des textes réglementaires, Chartres Métropole réussit ainsi à contourner les contraintes administratives qui l’ont empêché jusqu’à présent de mener à bien son projet, en faisant croire également que cet équipement sera déconnecté du parking pôle gare.

Juin 2017 : Vide grenier
Journée ensoleillée, bonne humeur, plaisir de chiner... Merci à tous.
Retrouvez quelques photos souvenirs dans la page vide grenier 2017 http://www.epargneznous.com/vide-grenier-2017.php

Mai 2017

Comme nous vous l'indiquons ci-dessous, le projet de complexe culturel et sportif fait actuellement l'objet d'une nouvelle demande de permis de construire. Dans son courrier du 9 mai 2017, l'Association interpelle le maire afin d’obtenir des explications sur ce nouveau projet, son impact, les conditions de stationnement et de circulation, et les mesures prises par les entreprises pour limiter les nuisances diverses (bruits, vibrations, poussières) susceptibles d’être occasionnées lors des chantiers, au moment des travaux de démolition et/ou de construction.
Nous restons dans l'attente d'une réponse à ce courrier...


Avril 2017 :

Le "Zénith" de Paris condamné pour tapage nocturne sur plainte des riverains : Une sanction exemplaire qui fera date !

Le Zénith de Paris vient d’être condamné à 81 000 euros d’amende pour les nuisances sonores qu’il cause depuis des années dans le 19e arrondissement de Paris (extrait jugement du 17 mars 2017 du tribunal de police de Paris). Rafaële Rivais, journaliste au Monde, détaille sur son blog SOS Conso, les rebondissements de cette histoire  impliquant une riveraine ainsi que le collectif de riverains, un commissaire de Police et une procureure (retrouvez l'article ICI).

A chartres, nous n'en sommes pas là, heureusement, mais l'Association ne cesse de rappeler que le projet de centre culturel et sportif doit faire l'objet d'une étude d'impact des nuisances sonores prévisibles conformément à l'article R571-29 Code de l'environnement afin de s’assurer du respect des exigences réglementaires fixées aux articles R571-25 à R571-30 du même code. A défaut, le maître d'ouvrage s'expose à des poursuites judiciaires et pénales...

Bruits nocturnes : L'Association a de nouveau réagi en alertant la SNCF et la mairie de Chartres. En effet, durant la soirée du jeudi 27 avril 2017  jusqu'à 23h30, les habitants du quartier de l'Epargne ont été confrontés à des bruits insupportables générant des vibrations. Ce vacarme était lié au fonctionnement d'un engin mécanique situé en contre bas du nouveau parking rue du chemin de fer. Si nous pouvons comprendre l'urgence à libérer les terrains, nous pourrons difficilement supporter et accepter au quotidien ces nuisances sonores qui nuisent à notre santé et à notre sommeil. Les habitants du quartier exercent aussi des activités professionnelles et/ou scolaires, il serait bon que tous les protagonistes du projet "pôle gare" en tiennent compte en évitant les travaux de nuit (interdits par ailleurs par arrêté préfectoral !). Ces bruits ont repris le vendredi 28/04/2017 à 22 h50. Comment se fait-il que de tels travaux aient lieu de nuit, de plus un vendredi soir ? Faut-il s'attendre à ce que cela dure tout le week-end ? Doit-on supporter le vacarme des engins mécaniques, quand il ne s'agit pas d'outils de style scie ou meuleuse ? Une nouvelle fois, l’Association demande la nomination d’un responsable chantier, référent auprès de la mairie, de la SNCF, des services de police et des voisins. Une demande jusqu'à présent rejetée...


Un nouveau permis de construire déposé : Et de trois ! Comme l'indique l'Echo Républicain du 15 avril 2017, une nouvelle demande de permis de construire a été déposée par la SPL Chartres Aménagement pour le complexe culturel et sportif du Pôle gare. Cette fois-ci, la jauge maximale de l'équipement, initialement fixée à 6000 places en configuration concert a été rabotée à 4200 places, pour éviter de se lancer dans de nouvelles procédures administratives qui, jusqu'à présent, avaient conduit les commissaires enquêteurs successifs à émettre un avis défavorable à ce projetPas d’étude d’impact, pas de consultation du public, pas de lien non plus avec un éventuel parking de la gare...!  La date  limite d’instruction de ce dossier est fixée au 31 août 2017.

Selon l'interview de M. Guéret (page 27 de la revue "Votre Ville" - mai 2017), le fonctionnement et le dimensionnement de la plateforme multimodale seraient "au final un peu plus importants qu'initialement prévu" : C'est nouveau et pas rassurant du tout !


L'assemblée générale de l'Association s'est tenue le vendredi 7 avril 2017 dans les locaux de TIM HOTEL, 6/8 av. Jehan de Beauce à CHARTRES. Merci à tous les adhérents pour leur participation à cette réunion qui a permis de rappeler les évènements qui se sont déroulés en 2016 et les projets à venir.

Mars 2017 :

Bulletin d'information n° 23 : L'Association profite de ce bulletin d'information tiré à 600 exemplaires pour vous informer des travaux en cours dans le quartier "Epargne"

Fermeture définitive de l'accès à la gare de Chartres, côté Mainvilliers, à compter du 26 mars 2017 Dans son quotidien du 15 mars 2017, l'écho relate cet évènement qui risque de changer les habitudes de nombreux voyageurs, généralement pressés pour prendre le train.
Les réjouissances commencent...
Dans une communication externe du 13 mars 2017, la SNCF précise que la décision a été prise, dans le cadre de projet pôle gare, de céder la partie «ouest» du site de l’Epargne fin mars 2017, d’environ 2 hectares, situé au nord-ouest de la gare, connu sous le nom de « site de l’Epargne » et actuellement occupé par de nombreux locaux, voies et installations ferroviaires « de back-office ».
L'Association "Epargnez-nous" regrette de n'avoir pas pris connaissance de cette information lors du comité d'échange du 16 décembre 2016 et s'interroge une nouvelle fois sur la réelle volonté de la mairie de Chartres de communiquer sur le projet "Pôle gare".

Retrouvez nos actions par année dans la rubrique "ACTUALITES" !!

Février 2017 : On n'a jamais autant investi depuis 5 ans ...

Telles sont les orientations du conseil communautaire du 9 février 2017, prêt à engager de nombreuses dépenses, et notamment 49,3 millions d'euros hors taxes (!) pour le seul complexe culturel et sportif, selon l'article de l'écho républicain du 11 février 2017. Ce complexe, dont l'utilité et l'emplacement restent à démontrer, sera-t-il autofinancé ou devra-t-il faire l'objet de subventions d'équilibre, au même titre que le complexe sportif l'Odyssée qui reçoit une dotation annuelle de Chartres Métropole de 6,1 millions d'euros ? Un choix sur lequel il est permis de s'interroger, comme n'hésite pas à le faire d'ailleurs la tribune de l'Art sur son site internet face à la déterioration du patrimoine chartrain :
http://www.latribunedelart.com/chartres-son-patrimoine-a-la-derive-ses-projets-pharaoniques-et-inutiles.


Janvier 2017 : Travaux provisoires ..

Dans son quotidien du 7 janvier 2017, l’Echo Républicain évoque les travaux qui interviendront dans le quartier de l’Epargne, rue du chemin de Fer à Chartres, du mardi 10 janvier au vendredi 7 avril 2017, afin de permettre la création d’un aménagement provisoire pour la SNCF et d’une base de vie pour la société EIFFAGE.
Selon nos informations, il s'agirait de l'aménagement d’un parking provisoire de 50 places pour les agents SNCF avec la réalisation d’un escalier de 32 marches d’une largeur de 1,20 m pour descendre vers les emprises ferroviaires et la gare.
Mais, aucune information préalable n'a été communiquée par la mairie (exception faite d'un arrêté municipal affiché sur des panneaux d'interdiction de stationner) et les travaux ont démarré dans le bruit et les vibrations dues notamment à l’utilisation d'un engin (rouleau) qui compactait le terrain. Des vibrations (fenêtres, mobiliers..) ont été ressenties chez les riverains, à plus de 100 m du chantier. Imaginez ceux qui habitent face au chantier. Tout cela pour un petit parking provisoire! Pour les travaux du pôle gare, faudra-il évacuer les lieux ?

Par courrier du 18 janvier 2017, l’Association s’étonne d'avoir pris connaissance de ce projet par voie de presse, alors que sa participation au comité d’échanges du 16 décembre 2016 (voir ci-dessous) aurait dû être l’occasion d’évoquer ce chantier qui ne pouvait pas être ignoré. Elle demande expressement la désignation d’un INTERLOCUTEUR RESPONSABLE qui sera de plus en plus indispensable dans la montée en puissance des travaux du Pôle Gare. Dans son courrier du 30 janvier 2017, M. Guéret, adjoint au maire, nous apprend que 17 chantiers sont en cours de réalisation, mais nous n'obtenons pas de réponse claire concernant la désignation d'un "interlocteur responsable". Par courrier du 13 février 2017, l'Association relance le maire soutenant que la nomination de responsables de chantier figurait dans les pièces de la demande de permis de constuire du projet d'équipement culturel et sportif. Elle demande également la réalisation de constats d'huissier, aux frais de la collectivité, pour vérifier l'état des façades avant travaux.
L'Association prend note de la réponse du 15 mars 2017 de M. Guéret, adjoint au maire, qui précise que la collectivité demandera au tribunal compétent la nomination d'un expert chargé d'étudier, avant et après démolition et construction, d'éventuelles dégradations, notamment structurelles.